Moustiers Sainte Marie

Ecrivez-moi!

Retour à l'accueil

Encriers
Lexique
Liens

Moustiers Sainte Marie, centre touristique situé dans les Alpes de Haute Provence, aux portes des gorges du Verdon, fut l'un des principaux centres faïenciers de France.
Les potiers y étaient nombreux dès le XV° siècle et le dernier four de Pierre Toussaint Féraud ferma en 1874.
Pendant 53 ans on ne fit plus de faïence à Moustiers. C'est Marcel Provence qui rallumera  un four  en 1927, et qui fut à l'origine de la création , en 1929, du Musée de la Céramique de Moustiers. Il existe actuellement une très grosse production de faïence.
C'est au XVII° siècle que Moustiers prit son envol par la qualité des pièces produites.
Il y eut deux grandes périodes celle du grand feu, vers 1629, avec les Clerissy et celle du petit feu, vers la fin du XVIII° siècle, avec les frères Ferrat.
Avec le grand feu, on produisit une faïence d'une très belle qualité, un émail blanc, lisse et brillant, laissant voir en transparence la pâte rosée, fine et légère.
La faïence de Moustiers connut son apogée avec le décor Bérain, les bouquets de fleurs au décor dit " à pomme de terre", guirlandes, dentelles et les grotesques (personnages et animaux fantastiques).
Les couleurs du grand feu sont :

bullet1.gif (911 octets)le jaune d'antimoine,
bullet1.gif (911 octets)le bleu de cobalt,
bullet1.gif (911 octets)le vert de cuivre,
bullet1.gif (911 octets)le violet de manganèse.

Les décors sont souvent en camaïeu et très doux.
Bordeaux, Samadet et beaucoup d'autres centres faïenciers ont imité ce genre de décor.
Les signatures en vert, manganèse ou en bleu sont souvent accompagnées d'initiales, celles du décorateur.

Le petit feu avec son décor peint sur l'émail déjà cuit est très éclatant, les couleurs très vives. Les décors, très fins, sont inspirés de Strasbourg, avec fleurs, chinoiseries et perroquets sur branches. Les couleurs comme le vert émeraude, le bleu et le rose sont très vives.
 

     

     

        Encrier en faïence émail blanc, non décoré